08/12/2006

Longwood

P1010593

Le site le plus célèbre de l’île est évidemment Old Longwood House. La maison de Napoléon se situe sur un plateau. Pour s’y rendre, il faut d’abord faire le tour de la profonde vallée du tombeau (Sane Valley) où est enterré l’Empereur avant de franchir Longwood Gate. On pénètre alors dans une avenue avec quelques maisons avant d’y parvenir après une bonne centaine de mètres.  

A partir de juillet 1820, l’état de santé de Napoléon se dégrade rapidement. Souffrant vraisemblablement d’une très grave dégradation de la paroi stomacale, il décède le 5 mai 1821. Dans un premier temps, les Anglais vont refuser que son corps soit rapatrié. Il sera donc enterré à Sane Valley jusqu’à son transfert en mai 1840 sur la frégate Belle Poule. Le corps de Napoléon sera finalement transporté en grande pompe aux Invalides dans un sarcophage.

Jusqu’en 1815, Old Longwood House était la demeure du gouverneur adjoint. Ancienne ferme, l’Amiral Cockburn, gouverneur par intérim, décide de la transformer en y ajoutant notamment une véranda. Après les Briars, Napoléon passe le reste de sa captivité à Longwood entretenant des relations houleuses avec le nouveau gouverneur Hudson Lowe qui lui fait ressentir son état de prisonnier. Les deux hommes ne vont se rencontrer que six fois correspondant par personnes interposées.

Bien que le site soit entretenu par la France, toutes les visites se font en anglais. Un panneau explique qu’il n’est pas possible d’organiser des visites pour les francophones car il n’y a que 25 visiteurs français par an.

P1010641   

Le vestibule, la salle-à-manger et la bibliothèque.

 P1010612

P1010617

P1010627

P1010644

La maison Bertrand. C’est là que vivait le Général Henri Gatien Bertrand, l’un des seuls compagnons d’exil de Napoléon ne vivant pas à Old Longwood House et son traducteur. Elle est inoccupée pour le moment, mais le gouvernement de Sainte-Hélène qui en est l’actuel propriétaire a l’intention de la transformer en maison d’hôte.

P1000422

Deadwood Plain et Flagstaff.

Visite de la colline « Flagstaff » au nord de l’île. Pour y parvenir, il faut traverser Deadwood Plain où campèrent les prisonniers de guerre boers entre 1900 et 1902. C’est aussi un des lieux de prédilections du fameux wirebird. Deadwood est un vaste plateau balayé par un vent qui semble toujours venir du sud. Toute la végétation y pousse de travers.

Au sommet de Flagstaff.

P1020177
 
Références: Chevalier, B., Danscoine-Martineau, M., Lentz, Th., Sainte-Hélène, île de mémoire, Paris, 2005 ; Daum, C., Island of St. Helena, Listing and Preservation  of Buildings of Architectural and Historic Interest, 2004 (based on the report of the same title made by Hugh P. Crallan. M.A., Architect, 1974) ; MACE, J., Dictionnaire historique de Sainte-Hélène, Paris, 2004.
 

Les commentaires sont fermés.