28/12/2006

La faune

P1030438

High Hill, Egg Island et ses dauphins

Comme vous avez pu le remarquer, Sainte-Hélène n’est pas seulement intéressante d’un point de vue historique. L’île l’est aussi pour ses paysages et sa nature. Aussi je profite d’une visite récente à Egg Island pour vous présenter une partie de la faune.

Les dauphins sont probablement l’une des espèces indigènes qui a le moins souffert de l’arrivée des hommes il y a cinq cents ans. On peut généralement les observer le matin entre Lemon Valley et Egg Island à un demi kilomètre de la côte où tous les jours une population de plus d’un millier d’individus fait un circuit régulier avant de prendre le large.

P1030383
On trouve une incroyable colonie de Noddis bruns (Anous Stolidus) (longueur : 42 cm ; envergure : 83 cm) sur Egg Island où ces oiseaux marins vivent nombreux et sont agressifs vis-à-vis des intrus. Il faut marcher avec un bâton que l’on tient près de la tête comme un parapluie pour éviter que l’un d’eux ne l’attaquent. On peut vraiment les observer de très près et c’est parfois difficile de grimper sur cet îlot rocheux sans tomber nez à nez avec un oiseau peu hospitalier. Leurs nids se trouvent à même le sol et ne contiennent jamais qu’un seul œuf.

C’est également sur le sommet de cette île que l’on trouve les vestiges d’une ancienne batterie avec ses trois canons. Il semble bien que ce soit la plus importante qui fut établie en vue de l’exil de Napoléon.

P1030638
Noddi brun (Brown Noddy)
P1030573

P1030568

P1030555

La Gygis blanche (Gygis Alba) (longueur : 30 cm ; envergure : 78 cm) est aussi un oiseau marin. On la trouve un peu partout dans l’île, surtout dans les zones urbaines. A Jamestown, elles vivent nombreuses, perchées dans les arbres ou nichant dans les falaises. C’est un oiseau curieux qui voltige parfois assez bas.

P1020022
Gygis blanche (Fairy Tern)

Référence: Ashmole, Ph. & M., St Helena and Ascension Island : a natural history, Oswestry, Shropshire, England, 2000.

22/12/2006

Old Woman’s Valley

P1030018

Parade de Noël lors du passage de l’Artémis.

Dimanche passé, nous avons visité Old Woman’s Valley (photo). Ce fut sans doute par là et par Swanley Valley que les Hollandais réussirent à envahir Sainte-Hélène au tout début du mois de janvier 1673. Ils avaient d’abord fait une tentative à Lemon Valley plus proche de Jamestown, mais sans succès. Il avait alors suffit aux Anglais de faire rouler des rochers du haut des collines pour faire fuir les envahisseurs. Le succès néerlandais fut de courte durée. En mai, l’île fut reprise par le capitaine Richard Munden qui avait envoyé deux cents hommes à Prosperous Bay tandis qu’il stationnait devant Jamestown. Il provoqua une rapide capitulation des forces adverses dont le tiers des effectifs avaient été renvoyés au Cap.

Comme le reste de l’île, l’endroit a ensuite été fortifié par les Anglais qui n’ont fait que compléter par des obstacles artificiels les murailles naturelles de cette île volcanique en plaçant des batteries à l’entrée de Old Woman’s Valley et sur Egg Island (photo).

P1030050
P1030055
P1030059
P1030074

15/12/2006

Prisonniers et visiteurs

P1020025

Vue de James Bay depuis Ladder Hill.

Entre 1900 et 1902, 6000 prisonniers de guerre boers furent déportés à Sainte-Hélène. Ils furent placés dans des camps dont les deux principaux étaient Broad Bottom et Deadwood. Ils pouvaient circuler relativement librement dans l’île et certains parmi eux qui furent employés par les Anglais comme domestiques, boulangers ou encore palefreniers étaient autorisés à résider chez leurs patrons. Cette relative liberté n’a pas empêché certains d’entre eux de tenter de s’évader dans des bateaux de pêche ou d’essayer de rejoindre à la nage des navires étrangers. En mai 1902, une épidémie de typhoïde, maladie alors inconnue dans l’île, est apparue dans les camps boers tuant gardes et prisonniers. Deux monuments sont aujourd’hui dédiés à ceux qui ne revirent plus les terres du Transvaal et d’Orange.

P1010691

Le cimetière boer.

« L’île prison » accueillit d’autres prisonniers comme Dinizulu qui fut logé à Maldivia House près de Jamestown. Cet empereur africain fut déporté avec femmes et enfants après la victoire des Anglais sur les Zoulous en 1890. Contrairement à Napoléon et à ses oncles qui constituaient sa suite, ses relations avec les Anglais et les locaux furent excellentes. Il se convertit au christianisme, s’intéressait à la musique, apprit à jouer du piano et se vêtit à l’occidentale.

P1020180

Maldivia House

Le fort de High Knoll date de 1894, il est bâti sur le site d’une citadelle construite cent ans plus tôt. Il domine une grande partie de l’île et on peut l’observer de Half Tree Hollow jusqu’à Longwood (si vous êtes observateurs, vous l’avez déjà aperçu sur une autre de mes photos).

P1000415

Edmund Halley fut de passage à Sainte-Hélène pour observer les étoiles de l’hémisphère sud. Aujourd’hui encore, il y a un lieu appelé Observatoire de Halley qui offre une vue exceptionnelle en direction de Prosperous Bay Plain, le site du futur aéroport.

P1010724

P1020756

Découvertes du dimanche : Gill Point dans l’est de l’île avec Shore et George islands.

Références : Chevalier, B., Danscoine-Martineau, M., Lentz, Th., Sainte-Hélène, île de mémoire, Paris, 2005 ; Gosse, Ph, St Helena 1502-1938, London, 1938.

08/12/2006

Longwood

P1010593

Le site le plus célèbre de l’île est évidemment Old Longwood House. La maison de Napoléon se situe sur un plateau. Pour s’y rendre, il faut d’abord faire le tour de la profonde vallée du tombeau (Sane Valley) où est enterré l’Empereur avant de franchir Longwood Gate. On pénètre alors dans une avenue avec quelques maisons avant d’y parvenir après une bonne centaine de mètres.  

A partir de juillet 1820, l’état de santé de Napoléon se dégrade rapidement. Souffrant vraisemblablement d’une très grave dégradation de la paroi stomacale, il décède le 5 mai 1821. Dans un premier temps, les Anglais vont refuser que son corps soit rapatrié. Il sera donc enterré à Sane Valley jusqu’à son transfert en mai 1840 sur la frégate Belle Poule. Le corps de Napoléon sera finalement transporté en grande pompe aux Invalides dans un sarcophage.

Jusqu’en 1815, Old Longwood House était la demeure du gouverneur adjoint. Ancienne ferme, l’Amiral Cockburn, gouverneur par intérim, décide de la transformer en y ajoutant notamment une véranda. Après les Briars, Napoléon passe le reste de sa captivité à Longwood entretenant des relations houleuses avec le nouveau gouverneur Hudson Lowe qui lui fait ressentir son état de prisonnier. Les deux hommes ne vont se rencontrer que six fois correspondant par personnes interposées.

Bien que le site soit entretenu par la France, toutes les visites se font en anglais. Un panneau explique qu’il n’est pas possible d’organiser des visites pour les francophones car il n’y a que 25 visiteurs français par an.

P1010641   

Le vestibule, la salle-à-manger et la bibliothèque.

 P1010612

P1010617

P1010627

P1010644

La maison Bertrand. C’est là que vivait le Général Henri Gatien Bertrand, l’un des seuls compagnons d’exil de Napoléon ne vivant pas à Old Longwood House et son traducteur. Elle est inoccupée pour le moment, mais le gouvernement de Sainte-Hélène qui en est l’actuel propriétaire a l’intention de la transformer en maison d’hôte.

P1000422

Deadwood Plain et Flagstaff.

Visite de la colline « Flagstaff » au nord de l’île. Pour y parvenir, il faut traverser Deadwood Plain où campèrent les prisonniers de guerre boers entre 1900 et 1902. C’est aussi un des lieux de prédilections du fameux wirebird. Deadwood est un vaste plateau balayé par un vent qui semble toujours venir du sud. Toute la végétation y pousse de travers.

Au sommet de Flagstaff.

P1020177
 
Références: Chevalier, B., Danscoine-Martineau, M., Lentz, Th., Sainte-Hélène, île de mémoire, Paris, 2005 ; Daum, C., Island of St. Helena, Listing and Preservation  of Buildings of Architectural and Historic Interest, 2004 (based on the report of the same title made by Hugh P. Crallan. M.A., Architect, 1974) ; MACE, J., Dictionnaire historique de Sainte-Hélène, Paris, 2004.
 

01/12/2006

Lot's Wife's Ponds

Voici quelques photos prises du côté de Sandy Bay lors de la dernière randonnée du week-end. Nous sommes donc retournés sur la côte dans la partie sud de l’île, mais les paysages étaient très différents de ceux de la semaine précédente.

P1010773
P1010790
P1010794
P1010820