18/11/2010

La médaille de Sainte-Hélène

P1000118 - Copie.JPGP1000120 - Copie.JPG

La médaille de Sainte-Hélène

A la fin des guerres napoléoniennes, des sociétés de vétérans se créent dans un but d’entraide, de retrouvailles et de souvenir dans un contexte qui ne leur est pas favorable : la Restauration, soit le retour des Bourbons au pouvoir. Ces associations prospèrent non seulement en France, mais aussi dans d’autres pays européens, dont la Belgique.

C’est dans ce contexte qu’en août 1857, l’empereur Napoléon III institue par décret la médaille de Sainte-Hélène pour rappeler « le martyr » de son oncle. Celle-ci mesure 50 mm de haut et 31 mm de large et porte à l’avers l’inscription : « Napoléon Empereur » et au revers: « Campagnes de 1792 à 1815 ». « A ses compagnons de gloire sa dernière pensée Sainte-Hélène 5 mai 1821. »

Environ 405 000 vétérans en seront décorés dont 55 000 étrangers ou Français expatriés : parmi ceux-ci, plus de 14 000 Belges. Le dernier médaillé serait décédé en 1898.

 

Contrairement aux militaires de l’Ancien Régime, les vétérans récompensés par Napoléon III acquièrent un statut juridique qui préfigure celui d’ancien combattant : avant d’être décorés, leurs titres sont vérifiés. Ils jouissent d’un statut officiel et, dans bien des cas, ils bénéficient d’une pension.

 

L’initiative impériale n’a évidemment pas empêché certains commentateurs d’exprimer tout le dégoût qu’ils éprouvaient pour l’exilé de Sainte-Hélène. Ainsi Félicien Rops y réagit par la création d’une « médaille de Waterloo » sur laquelle on lit : « Du dernier des chauvins voilà tout ce qui reste. A ses compagnons de raclée sa dernière parole signé Cambronne. »

 

La médaille de Sainte-Hélène inspirera plus tard la médaille de la Croix de Guerre française de 1914-1918.

 

Références : DAMIEN, A., « La médaille de Sainte-Hélène » dans CHEVALLIER, B., DANCOISNE-MARTINEAU, M., LENTZ, Th., Sainte-Hélène, Île de Mémoire, Paris, 2005, p. 193 ; LOGIE, J., Waterloo, La Campagne de 1815, p. 183.

 

17:57 Écrit par St | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iii l exil de napoleon |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.